L'oeil du Ravi : Des skate parks artistiques et collectifs

Focus sur l’idée de l’artiste polonaise Kasia Ozga, qui voudrait créer un revêtement spécifique pour des skates parks laissant deviner des créations graphiques choisies collectivement.

Salut Ozga, peux-tu nous détailler un peu ton idée, que tu as appelée « Switch stage » ?

Le but, c’est de concevoir un revêtement spécifique installé dans quelques skate parks européens, surtout dans des villes où l’offre culturelle est faible, et qui au fur et à mesure qu’on roule dessus laisse deviner des images. Ces images seront créées en partenariat avec les usagers du skate park par le biais d’ateliers créatifs. J’aime bien l’idée aussi de laisser une trace. Et là, concrètement, on est en plein dedans.

D’où vient cette idée et pourquoi les skate parks en particulier ?

Elle me trotte dans la tête depuis quelques années. Les skate parks relèvent typiquement de l’espace public et de ce qu’on peut y faire. Mais ils sont souvent tristes, laissés à l’abandon et la population a rarement une bonne image de ce genre d’endroits. C’est pourquoi il est important de les valoriser mais en concertation avec tout type d’acteurs locaux : politiques, chercheurs, usagers, population… Faire en sorte que tout le monde s’investisse. Et peut-être donner des idées !

Que penses-tu de Marseille, sa relation à l’espace public ?

C’est une ville qui me plaît beaucoup ! Je suis venue en mai dernier aux Nuits de l’instant, une manifestation culturelle axée sur la photo dans le quartier du Panier. Concernant l’espace public, je ne connais pas assez la ville mais ce qui a été fait ici, autour du Mucem, c’est très intéressant. Mais j’aimerai apprendre à connaître le reste de Marseille pour voir si d’autres espaces, dédiés à un autre public que les touristes, sont bien utilisés.

Propos recueillis par Clément Chassot pour le Ravi

 

About Le Ravi
We are a satirical monthly newspaper distributed in the Provence-Alpes-Côte d’Azur region. Our conception of journalism is of crossing sources and testimonies, and revealing undisclosed facts to get back to the fundamentals of the profession. For us, investigation is not just about describing current affairs, it is also about uncompromisingly deciphering the functioning of local life in all its aspects. Unlike the mainstream media that works to appeal to their clients and advertisers, we find it healthy to keep a distance with the economic and political powers. As a monthly newspaper, we believe it is our duty to be impertinent, and we give great importance to cartoons to illustrate our articles. leravi.org